Eragon le Forum !


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pyotr Datsiouk [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pyotr
Noble Impérial
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 26
Localisation : Où vous ne trouverez pas mon père
Votre Dragon | Arme : Arme? Qu'est-ce qu'une arme?
Age du personnage : 27
Date d'inscription : 24/05/2012

MessageSujet: Pyotr Datsiouk [Validé]   24.05.12 20:40

Pyotr Datsiouk




      • Nom: Datsiouk
      • Prénom : Pyotr
      • Sexe : [ ♂/♀ ]masculin


      • Âge du personnage :27
      • Clan rejoint :Empire
      • Race :humain


>>> Aspect physique
.
    • Physionomie : Pyotr est un jeune homme un peu plus grand que la moyenne. Il ne possède néanmoins pas la physionomie des guerriers ayant délaissé le combat pour se laisser aller dans la frivolité de la vie à la cours. Ces yeux sont un mélange noisette et or et semblent se moquer de tout. Sa peau pâles, ses cheveux blonds et ses traits fins lui confèrent une beauté peu répandu chez les hommes de sa classe.

    • Vêtements : Le jeune homme fait toujours attention à ses atours. Se présenter devant les gens avec un habit élimé serait une honte pour lui. Toutefois sa frivolité ne transparait pas dans ses vêtements. Pyotr est généralement vêtu d’un habit classique noir. Sous ses vêtements, il porte, contre son cœur, un mouchoir portant les initiales V.G.

>>> Aspect psychologique
.
    • Psychologie : Quelle est la véritable identité de Pyotr? Personne ne le sait vraiment sauf les intimes. En public, il attire l’attention. Le jeune homme parle fort et rit fort. Il joue les amoureux avec toutes les filles et aiment être en leur compagnie et dans leurs lits. Néanmoins, en présence de son père, Pyotr reste muet et semble vouloir disparaître. Sinon la vraie nature du jeune homme est celui d’un rêveur et à l’écoute de ses amis. Peu de gens connaisse ce côté de Pyotr.

    • Particularités :Pyotr ne déteste pas l’empire. Il déteste son père. Il apprécie sa vie de noble au sein d’Uru'baen. Néanmoins, même à 27 ans, il refuse de se marier et commande qu’il arrive un accident au choix fait par son père. Au fond de lui, Pyotr prépare une vengeance contre celui qui l’a séparé de sa bien aimée. Un jour, il mettra son plan à exécution et pourra enfin vivre comme bon lui semblera.

>>> Biographie
.
    • Histoire :

    -Écoute-moi, cria-t-il.
    -Non, lui hurla la jeune fille en lui tirant un vase.
    -Victoire!
    -Non!

    Le jeune homme réussit à s’approcher pour prendre Victoire dans ses bras. Celle-ci le martela de coup sur la poitrine. Enfin, dans la mesure du possible. Le garçon adoucit sa voix.

    -Tu savais que nous ne pourrions pas continuer…
    -Non, beugla pour une centième fois Victoire. Je t’aime Pyotr.
    -Moi aussi je t’aime, mais…
    -Alors partons!
    -Mais j’ai des obligations.
    -On s’en fout! Tu m’aimes, je t’aime c’est tout ce qui compte.

    Pyotr attira son amante vers le lit et l’obligea à s’asseoir.

    -S’il te plaît, ne complique pas les choses.
    -Partons je te dis.
    -Non. Victoire, je vais t’expliquer ce qu’il va se passer. Ta suivante va venir te chercher, tu vas faire tes valises et retourner à Teirm. Ton séjour à Uru’baen est terminé.
    -Non, son cri venait directement du cœur cette fois-ci. Je ne veux pas. Je t’aime. Tu m’aimes…
    -Nous nous reverrons, lui dit Pyotr en prenant les mains de la jeune femme. Je te le promets, mais en tant qu’amis. Notre relation... intime prend fin ici.
    -Mais tu m’aimes, murmura-t-elle.

    Victoire s’accrochait à cette simple vérité. Il l’aimait alors pourquoi la repoussait-elle? On toqua néanmoins à la porte. Tous deux savaient qui venait de frapper.

    -Non, non, non. J’aime mieux mourir que de te laisser.
    -Victoire, tu ne peux mourir parce que je te l’interdis. Ta vie m’est beaucoup trop précieuse. Il faut cependant que tu partes. Fais-le pour moi.

    Puis Pyotr accompagna Victoire à la porte. Un dernier baisé d’adieu fut échangé avant que le jeune homme n’ouvre le battant.

    -Ma douce Marjorie, prenez bien soin de Miss Victoire.
    -Bien sûr monseigneur.
    -Au revoir Miss Victoire, dit-il avec une révérence. Portez-vous bien.
    -Adieu monseigneur, répondit Victoire en se retournant.

    Pyotr resta dans le couloir jusqu’au moment où les deux jeunes femmes eurent tourné le coin. Lorsqu’il retourna dans sa chambre, il se laissa glisser contre la porte jusqu’au sol, prit sa tête entre ses mains et éclata en sanglot.

    ***

    La salle n’était éclairée que par le feu de foyer qui rugissait dans la cheminée. Depuis cinq minutes, Pyotr ne fixait que la danse des flammes.

    -Tu vois ce n’était si difficile à faire. La jeune fille est partie ce matin avec un convoi en partance pour Teirm.
    -Elle s’appelle Victoire.
    -Pardon?
    -La jeune fille comme vous l’appellez. Elle s’appelle Victoire.
    -Soit, ainsi, Victoire a rejoins sa famille. C’est beaucoup mieux de cette façon. Pour les prochaines années je ne peux accepter que tu sois distrait par une amourette. Lorsque j’ai su que tu manquais la moitié de tes cours pour aller t’amouracher d’une fille de base noblesse, je n’ai eu que d’autre choix de contacter sa famille.
    -Vous avez fait quoi? demanda Pyotr.
    -J’ai pris contact avec sa famille. Tout ça en vue de lui trouver un mari digne de sa classe. Elle épousera ton cousin germain.
    -Vous riez de moi?
    -C’est un jeune homme merveilleux, continua l’homme sans prendre en considération la question de son fils. Il a un merveilleux avenir devant lui. Dans le commerce bien sûr. Les deux partis semblent très heureux de l’arrangement.
    -Et moi?
    -Quoi et toi? Ton avenir est dans la politique. Oublie cette amourette de pacotille. Les femmes seront tous à tes pieds puisque tu es mon fils.
    -Malheureusement.
    -Arrête de faire ton enfant et grandis un peu Pyotr. La discussion est terminée. Tu peux quitter.

    ***

    -M’accordez-vous cette danse? demanda Pyotr en offrant la main à la jeune femme.

    Celle-ci jeta un coup d’œil à son mari qui lui répondit par un signe de tête.

    Le couple se joignit à la dizaine d’autres. Tous masqués et dans des atours les plus exquis les uns que les autres, la scène semblait être un rêve tiré du sommeil d’une jeune enfant. Pyotr avait quitté l’adolescence pour entrer dans l’âge adulte. Malgré la douceur de son visage, il dégageait force et assurance. Le bleu de son masque contrastait avec la pâleur de sa peau. Son costume, de la même couleur que son loup, était paré d’or et créait certainement des envieux dans la salle. Calmement, il posa la main sur la taille de sa compagne et ils s’intercalèrent dans la danse.

    -Vous m’avez manqué, lui murmura-t-il à l’oreille.
    -Pardon? Le masque de la jeune femme ne put cacher le rouge qui était apparu sur ses joues. Qui êtes-vous.
    -Celui qui vous a aimé et qui vous aime toujours.

    Pyotr profita du changement de danse pour tirer Victoire aux dehors du cercle de danseurs et l’emmener dans le couloir. Elle résista lorsqu’il l’obligea à le suivre. Néanmoins, un simple regard de sa part fit oublier les six dernières années de séparation. Une fois que le bruit du bal complètement étouffé, ils se mirent à courir. Les couloirs du palais défilèrent les uns après les autres. Rapidement, ils arrivèrent devant la porte de la chambre du jeune homme. Ils y entrèrent avec fracas et une fois en toute sécurité ils s’embrassèrent.

    Une multitude de souvenir revint à la mémoire de Pyotr. Le parfum de Victoire tant de fois respiré. La douceur de sa peau de pêche. Le bleu de ses yeux dans lequel le jeune homme aurait aimé si noyer. Il l’embrassa dans le cou et l’entraîna vers le lit. Victoire rit à gorge déployé comme si souvent auparavant. Les anciens amants s’allongèrent de façon à se faire face. Doucement et tendrement, Pyotr traça le saillant de la pommette de la jeune fille du bout des doigts.

    -Pardonne-moi, lui dit-il.
    -Je t’ai déjà pardonné.
    -Comprends-tu maintenant pourquoi?
    -Non, mais cela m’importe peu.

    Il l’embrassa sur la bouche.

    -Je t’avais promis que nous nous reverrions.
    -Certes, mais en tant qu’amis.
    -Je continue à t’aimer, c’est plus fort que moi.
    -Pyotr, la mention de son nom sembla être une plainte.
    -Quoi? s’inquiéta-t-il.
    -Je t’ai attendu, mais je suis mariée.
    -Et tu aimes ce type?
    -J’ai appris à l’aimer. Il est bon et généreux.
    -Et moi?
    -Quoi et toi? Tu m’as repoussé alors que j’avais seize ans Pyotr. Je n’allais pas passer le reste de ma vie comme vieille fille. Ce fut la décision de mon père et je l’accepte. C’était mon obligation. Tu dois comprendre ça.
    -Mais…, Pyotr était anéanti. Il sentait qu’on avait brouillé son cœur pour n’en laisser que des miettes. Il se redressa. Je fus idiot pardonne moi.

    À son tour Victoire se redressa, les yeux miroitant de larmes.

    -Tu es peut-être un idiot, mais tu es celui qui aura toujours une place bien à lui dans mon cœur, lui murmura-t-elle à l’oreille l’embrassant sur la joue.

    C’est à ce moment que la porte s’ouvrit.

    ***

    Un coup de fouet résonna dans la salle. Pyotr ferma les yeux et cria. C’était le huitième coup qu’il recevait et son dos était tel un feu brûlant.

    -Comment as-tu osé Pyotr? lui cria son père. Comment as-tu osé? La honte que tu mets sur la famille. Partir avec une femme mariée.
    -C’était Victoire père. Mon amie d’enfance.
    -Je me fous que ce soit ton amie d’enfance, une amie ou une inconnue! C’est une femme mariée. Je t’avais dit de faire un trait sur elle. Je croyais que tu avais compris que vos destins n’allaient pas dans la même direction!

    Nouveau coup de fouet.

    ***

    -…Et voilà ce qui explique la situation actuelle. Monseigneur soyez attentif.

    Pyort descendit les pieds du bureau.

    -Pardon Jacques, je ne désirais pas vous manquer de respect, mais j’ai vu une fille par la fenêtre…
    -Suffit. Votre père m’a dit vous trouver beaucoup trop frivole et je dois vous dire monseigneur que je suis d’accord avec lui.
    -Père a détruit mon enfance, il ne ferra pas de même avec ma vie d’adulte, dit le jeune homme en attrapant une pomme dans le panier de fruits. Et quoi que je dise ou que je fasse ce n’est jamais suffisant pour lui.
    -Ne parlez pas ainsi monseigneur. Votre père vous aime et désire votre bien.
    -Et bien moi, je ne l’aime pas et je désire qu’il me laisse tranquille.

    Le jeune homme se leva brusquement et se dirigea vers la porte.

    -Où allez-vous monseigneur?
    -Donner cette pomme à la demoiselle de tout à l’heure.
    -Nous n’avons pas fini!
    -Et bien moi oui, dit Pyotr avant de quitter la salle d’études.

    ***

    Pyotr esquiva le coup pour une troisième fois. L’épée pointée vers le bas, il ne faisait aucun effort pour attaquer ou se défendre. Son adversaire était un ami de longues dates. Un peu plus âgé que lui, celui-ci avait de longs cheveux noirs. Lors d’une nouvelle attaque, ce dernier feinta et frappa durement Pyotr.

    -Aye, s’écria-t-il.
    -Réveille-toi et bats-toi. Tu ne fais rien.
    -Je ne fais rien pour ne pas abîmer mon physique de Dieu.
    -Arrête de plaisanter. Ton père te regarde.
    -M’en fiche, murmura Pyotr en se remettant en garde.

    Quoiqu’il puisse y mettre tous les efforts qu’il désirait, jamais il n’aurait pu vaincre son ami. Pyotr avait délaissé l’entraînement depuis trop longtemps et frapper les gens avec un bâton ne l’intéressait pas. Ce qui l’intéressait c’était les femmes. Leurs parfums, leurs peaux, leurs caresses, leurs…

    -Aye! Ça fait mal, s’exclama-t-il en regardant d’où provenait le coup. Il eut alors un choc. Père?
    -Allez prend ton arme et bats toi.

    Pyotr ramassa son arme qui était tombée par terre. Il fit face à son père et se mit en garde. Une rage bouillonnait en lui. Il pourrait enfin frapper son père. Avoir un semblant de vengeance. Un instant père et fils se jugèrent sans qu’aucun d’eux ne passe à l’attaque. Néanmoins, ce fut Pyotr qui bougea en premier. Une série de coups fut échangée et lorsque le jeune homme crut avoir réussi à percer la défense de son père, il ne toucha rien. Débalancé, il ne réagit pas assez vite pour parer l’attaque de son adversaire et Pyotr tomba à quatre pattes. Laissant la fureur lui voiler la vue, il se précipita sur son père bras ouvert. Tous deux roulèrent dans le sable. Le vieil homme réussit à se retrouver sur le dessus plaquant son fils au sol. Il le frappa une fois avant de se relever.

    -Tu n’es pas digne d’être le fils d’un seigneur parjure, dit-il en s’éloignant.


    • Famille : Le père de Pyotr est un seigneur parjure à la solde de Samaël. Ce dernier aurait aimé faire de son fils un parjure sauf qu'aucun oeuf n' a éclos sous son touché. Ainsi, Pyotr est une honte pour son père. La mère du jeune homme ne s'oppose jamais à la figure paternelle de la famille. Celle-ci a mis au monde son fils et n'a plus été présente pour lui qu'à de rares moments.


>>> Arme de prédilection Aucune puisque Pyotr déteste se battre. Sinon, il se bat à l'épée
.
    • Description : arme classique. Sa poignée noir est incrustée de fils d'or

    • Acquisition : Son père le lui a donné lors de sa fête de 18 ans



>>> Question subsidiaire
.
    • Comment avez-vous connu le forum ? : ... heum Very Happy

    • Quelque chose à ajouter ? : [Code bon : Elenoy](si je ne me trompe pas)



Dernière édition par Pyotr le 24.05.12 22:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kershkan
Dragon
avatar

Féminin Nombre de messages : 150
Age : 22
Localisation : Teirm
Statut | Rang | Clan : Oeuf / Mercenaire : lézard libre et fier de l'être !
Votre Dragon | Arme : Le strict nécessaire pour cramer et découper en morceaux
Age du personnage : 1 ans et quelques
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   24.05.12 21:20

Bienvenue ^^ Bonne chance pour finir c'était simpa à lire comme présentation =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenoy
Reine des Elfes et Maître Dragonnière
avatar

Féminin Nombre de messages : 4550
Age : 25
Localisation : Question à laquelle je ne veux pas répondre
Statut | Rang | Clan : Maître Dragonnière | Reine des elfes | Varden
Votre Dragon | Arme : Miremel | épée elfique + lance rétractable
Age du personnage : 24 ans en apparence
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   24.05.12 21:33

Bienvenue sur le forum Pyotr

Ta présentation est intéressante en effet. Bonne chance pour la suite. Sur l'heure, je ne vois rien à redire, du moins tant qu'elle n'est pas terminée.

_________________


There is something I see in you. It might kill me but I want it to be true « Elenoy's Theme »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oloe
Meneuse des Rebelles Obscurs
avatar

Féminin Nombre de messages : 539
Age : 23
Localisation : Je t'en pose moi des questions??
Statut | Rang | Clan : Membre active/ Meneuse/ Les Rebelles Obscurs
Votre Dragon | Arme : Dagues dont 2 à lames recourbées.
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   24.05.12 22:35

Bienvenue sur le forum Wink

_________________
"Ô mon âme n'aspire pas à la vie éternelle, mais épuise le champ du possible."
Thème d'Oloe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyotr
Noble Impérial
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 26
Localisation : Où vous ne trouverez pas mon père
Votre Dragon | Arme : Arme? Qu'est-ce qu'une arme?
Age du personnage : 27
Date d'inscription : 24/05/2012

MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   24.05.12 22:44

Voilà c'est fini

_________________

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenoy
Reine des Elfes et Maître Dragonnière
avatar

Féminin Nombre de messages : 4550
Age : 25
Localisation : Question à laquelle je ne veux pas répondre
Statut | Rang | Clan : Maître Dragonnière | Reine des elfes | Varden
Votre Dragon | Arme : Miremel | épée elfique + lance rétractable
Age du personnage : 24 ans en apparence
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   24.05.12 22:51

Bien dans ce cas tout me semble bon, tu peux commencer à rp !

_________________


There is something I see in you. It might kill me but I want it to be true « Elenoy's Theme »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyotr
Noble Impérial
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 26
Localisation : Où vous ne trouverez pas mon père
Votre Dragon | Arme : Arme? Qu'est-ce qu'une arme?
Age du personnage : 27
Date d'inscription : 24/05/2012

MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   15.10.12 17:04

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Datsiouk, Baris
Physionomie :
Le physique de Baris Datsiouk inspire le respect parmi les soldats. Grand et robuste malgré son âge avancé, il affiche quasiment toujours cet air stoïque qui ne laisse transparaître aucune émotion. Malgré quelques rides apparentes, les traits du seigneur parjure laissent voir une beauté virile du passé. Il arbore fièrement les signes distinctifs de sa lignée, c’est-à-dire, des yeux dorés avec des reflets noisette. Ses cheveux et sa barbe taillés à la perfection ont depuis le temps perdu leur éclat blond pour laisser place au gris de l’expérience.

Psychologie :
« C’est le nom de famille qui perdure. C’est l’ensemble qui perdure. Ni ta gloriole, ni ton honneur, la famille. Comprends-tu? » Ce fut dans ses termes que Baris Datsiouk s’adressa à son fils lorsque celui-ci n’avait que sept ans. C’est ainsi que l’on saisit toute l’importance qu’a le seigneur parjure à avoir un petit fils. Il déteste son fils pour n’être pas être un Datsiouk digne de ce nom, mais il ferait tout pour le maintenir en vie. Néanmoins, il se permet de s’amuser à ridiculiser Pyotr pour lui rappeler qu’il est et restera toujours un Datsiouk et que sa vie est entre les mains de son père.

L’homme déteste les paroles inutiles. Il va directement au point (sauf lorsqu’il est question d’humilier un autre). Il n’aime pas perdre sa salive et ne gaspille pas son temps à trouver mille et une façons de s’exprimer.
Les soldats le respectent et le craignent et aucun d’entre eux n’irait lui manquer de respect. Il est un guerrier redouté et un bon stratège. Ses longues années de guerrier lui ont permis d’accumuler une sagesse militaire reconnue parmi ses comparses.

Il porte une attention particulière aux castes dans l’Empire. Jamais il n’accepterait à sa table une personne ayant une importance quelconque. Seuls ceux qu’il digne être à la hauteur peut espérer avoir son attention. Néanmoins, il sait reconnaître un bon guerrier.

Le parjure utilise les moyens les plus retors pour obtenus les informations qu’il désire et surtout les informations qu'il juge des plus utiles pour lui. Espionnage, mouchards et torture sont les moyens que le guerrier privilégie.

La dernière chose à retenir de Baris Datsiouk est qui laisse rarement transparaître ses émotions en public sinon c’est un sentiment de dégoût, d’exaspération ou de colère que l’on peut déchiffrer dans ses yeux et sur ses traits.

_________________

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pyotr Datsiouk [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pyotr Datsiouk [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pyotr Datsiouk
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon le Forum ! :: :: Membres :: :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: