Eragon le Forum !


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Malhorne [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Malhorne [Validé]   22.04.12 17:40

    [img]
    [/img]


      • Nom:/
      • Prénom :Malhorne
      • Sexe :


      • Âge du personnage : Difficile à estimer, on lui attribuerait volontiers quarante, cinquante ans.
      • Clan rejoint :/
      • Race :À priori il est humain.


>>> Aspect physique
.
    • Physionomie : [ 5 lignes minimum ]
    Malhorne n'était pas un homme qu'on aurait pu qualifier de "beau" à première vue, remarquez que à la deuxième non plus d'ailleurs mais un regard plus approfondi permettait toute fois de voir à travers son masque.
    Ses patient ne gardaient presque aucun souvenir de lui, c'est tout juste si certains se rappelaient de ses énormes mains qui les manipulaient comme de trop frêles jouets qu'elles auraient pu briser d'un geste trop brusque.
    La plupart du temps il dissimulait son corps dans d'épaisses robes noirs d'un tissus rêche, celles-ci n'étaient pas sans rappeler la mode vestimentaire des tribus vivant à la frontière du désert du Hadarac. Mais ces frusques ne parvenaient pas à cacher sa stature de colosse. De ses sept pieds de haut il alliait puissance et grâce, la force d'un forgeron et la fluidité d'un maître bretteur. Il avait un visage aux traits durs, qu'on eut dit coupé à la serpe mais tempérés par un perpétuel sourire en coin et des yeux rieurs. Les seules signes de son grand âge étaient les fines rides qui parcouraient son front et plissaient le coins de ses yeux d'un bleu profond. Il portait les cheveux longs en cascade sans fioriture qu'il laissait généralement retomber sur ses épaules ou qu'il réunissait en arrière à l'aide d'une fine lanière de cuir. Le seul indice de sa profession était la double ceinture renforcée qu'il portait presque en permanence à sa taille, garnie de sacoches remplies d'herbes, d'ingrédients et autres objets divers.


>>> Aspect psychologique
.
    • Psychologie : [ 5 lignes minimum ]
    Psychologiquement il était très difficile de décrire Malhorne, mélange de génie et parfois de simple d'esprit. Son accident ne l'avait pas laissé sans séquelle, incapable de communiquer normalement ou de se souvenir quoique ce soit de sa vie passé il avait en plus dû surmonter des crises que les marchands qualifiaient "d'absences". Le fait qu'il ne sache pas parler, même si certaines personnes juraient l'avoir entendu prononcer des mots quand ils soignaient certains patients, en avait fait un solitaire dans le monde extérieur, mais au sein de la caravane marchande il où il pouvait communiquer grâce à le langage fait de signes de la vieille Eliphora, Malhorne était sociable et ouvert; surtout avec les enfants qui maîtrisaient beaucoup mieux ce langage que leurs aînés. Il était généreux avec ces enfants dont il avait souvent la garde et les gâtaient avec des jouets qu'il taillait dans du bois. En outre cet homme était travailleur il accomplissait chaque tâche qu'on lui confiait avec diligence et dans sa profession il n'économisait jamais ses efforts que ce soit pour s'améliorer ou pour aider ceux qui en avait besoin, ce qui faisait de lui un des meilleurs médecins que les marchands connaissaient.


>>> Biographie
.
    • Histoire : [ 15 lignes minimum ]

    Encore une fois il revint brièvement à lui et repris progressivement conscience de son corps, amas de chairs et d'os brisés que la vie semblait déjà avoir délaissé. Chaque respiration était un combat qui lui donnait l'impression que son corps allait se briser en deux. Mais il devait continuer, il savait qu'il allait survivre. Il se raccrocha à cette pensée en sombrant à nouveau dans les ténèbres de l’inconscience.


    L'homme sur son cheval se nommait Dolgan, il appartenait à la caravane de Dorn. Celle-ci se trouvait quelques lieux derrière lui, il était parti en éclaireur avec son fils afin de trouver un endroit où établir le campement pour cette nuit. Quelques instants auparavant il avait distingué un mince filet de fumée s'élevant dans le ciel, la taille indiquait qu'il s'agissait d'un petit feu de camp et sachant qu'il y avait peu de chance qu'il s'agisse de brigands il se dirigeait vers ce feu en espérant rencontrer quelques gens prêt à commercer ou à partager leur feu. Ce feu n'était plus qu'à quelques mètres de lui derrière un épais bosquet de genêts et de pins noirs. Il mit pied à terre, donna les rennes de sa jument à son fils en lui faisant signe de l'attendre là et entreprit de contourner les arbres, l’absence de bruit à l'approche du campement commença à faire germer en lui un sentiment de malaise. Il sortit de l'ombre du bosquet et pu contempler l'inquiétant spectacle. Le terrain avait été massacré sur une dizaine de mètres, d'énormes lacérations convergeaient vers un paquet de linges que Dolgan ne parvint pas à identifier, quelques mètres après se trouvait un feu qui finissait de mourir, quelques affaires éparpillées dans l'herbe et deux chevaux, les pattes brisées, dont le cœur avait probablement lâché à cause de la douleur.
    Devinant de quoi il retournait Dolgan se précipita vers le tas de tissu qui se révéla être le corps d'un homme colossal habillé de robes ensanglantées. Son corps était recouvert de lacérations, en connaisseur le marchand su que la vie de l'homme avait une chance de s'en sortir s'il recevait les premiers soins rapidement.

    - Kilhian !, cria-t'il en s'agenouillant.

    Son fils accouru avec les deux chevaux, contempla la scène d'un air inquiet et jeta un regard interrogateur à son père. celui-ci sortait déjà des bandes et un pot d'onguent d'une des sacoches de sa jument et commença à traiter les blessures les plus graves.

    - Va vite chercher Eliphora et dis lui de se hâter ici avec de quoi soigner cet homme, vite ! ordonna-t-il.

    Une petite dizaine de minutes plus tard 5 hommes et une femme âgée arrivèrent au grand galop. Elle se nommait Eliphora et était prêtresse de la caravane ainsi qu'une des fondateurs de celle-ci.


    L'état du blessé étant trop inquiétant pour le déplacer sur de longue distance le campement fut installé à l'endroit où il avait été trouvé. Une fois que Eliphora eut stabilisé son état on l'installa dans un des chariots. La sage-femme insista pour rester seul avec lui, même si elle n'en avait pas l'air elle avait été jadis une des grandes érudites de Gil'ead et bien qu'elle refusait d'en parler avec les autres marchands de peur de les inquiéter ; la vieille femme soupçonnait que la magie avait été à l’œuvre dans cette affaire et voulait confirmer ou infirmer ses soupçons. Le lendemain malgré une forte fièvre Eliphora jugea le blessé apte à supporter le voyage et la caravane repris son chemin.
    La caravane de Dorn était à l'époque une des plus grandes à sillonner l'Alagaësia, elle regroupait une quinzaine de familles possédant chacune deux ou trois chariots. À ce moment elle faisait route vers Aberon pour y passer l'hiver qui s'annonçait particulièrement rude. Dolgan étant un des plus prospères marchands du convoi, il accepta de prendre en charge l'inconnu jusqu'à son rétablissement.
    Ce dernier malgré la bonne évolution de ses plaies resta plongé dans un profond sommeil pendant deux semaines qui les séparaient de Gil'ead. À son réveil le camp entra en ébullition et on fit appelle à la vielle prêtresse, le constat fut décevant, loin d’élucider le mystère qui entourait le convalescent le changement d'état de l'homme ne fit que l'épaissir. Il semblait incapable de communiquer et insensible à l'univers l'entourant. Pensant qu'il s'agissait d'un contrecoup de ses blessures on le laissa encore tranquille quelques jours. Jours pendant lesquels la seule amélioration notable fut qu'il retrouva une certaine mobilité et recommença à se nourrir seul. Il rappelait ces hommes dont l'esprit avait été brisé par une terrible épreuve et desquels il ne restait qu'une coquille vide. Le temps passa et l'homme parut revenir petit à petit à lui, s'il ne parlait toujours pas il pouvait désormais se rendre utile ; il accomplissait toutes les tâches qu'on lui confiait et se révéla extrêmement doué en médecine et ébénisterie. Ne se rappelant rien de sa vie passé il ne quitta pas le convoi et finit par s'y intégrer. Au fil du temps les marchands et leur famille mirent au point un dialogue basé sur des signes pour faciliter la communication. Il assista la vieille Eliphora dans son travail et grâce à ses importantes connaissances en herboristerie et dans l'art de prodiguer des points il assuma bientôt les charges de celle-ci à lui seul.
    Quatre années s'écoulèrent ainsi et au cours des voyages celui que les marchands avaient nommé Malhorne se tailla une solide réputation de maître soigneur. La cinquième année Eliphora décéda, étant sans famille elle légua toutes ses possessions à son assistant. Ce dernier fit rapidement fructifier ses affaires en mettant au point un système lui permettant de transporter les plantes les plus rarissimes dans des pots de céramiques remplit de terre.



    Il s'écoula encore 7 ans pendant lesquelles la caravane voyagea à travers toute l' Alagaësia profitant de son statut neutre pour commercer avec toutes les factions qui croisait sa route ; bien que les années se soient écoulées depuis sa découverte par Dolgan, Malhorne n'avait pas changé, il avait bien gagné une ride ou deux aux coins des yeux et son teint s'être foncé le temps ne semblait avoir aucune emprise sur lui. Et le mystère de son identité restait complet même pour lui.


    • Famille : [ 3 lignes minimum ]
    Malhorne n'avait plus de famille au sens propre du terme, incapable de se souvenir de qui il était les marchands de la caravane de Dorn l’avaient recueilli. Si on devait y transposer le schéma du modèle familiale ; la vieille Eliphora eut été sa mère, Dolgan son frère, le fils et la fille de celui-ci ses filleuls. Il lui arrivait souvent de songer à quitter la caravane pour retrouver sa vrai famille mais il sentait au fond de lui que cela n'arriverait jamais.


>>> Arme de prédilection
.
    • Description :
    Au cours des voyages de la caravane Malhorne se révéla être un formidable combattant, utilisant sa stature et son habileté pour défaire les brigands de grands chemins et autres coupe-jarrets avec une facilité déconcertante. Il excellait particulièrement au combat à main nue mais privilégiait aussi un style de combat mêlant des techniques de percussion et l'usage d'une longue dague. Cette dague ne sort pas d'une célèbre forge elfique ou naine, n'est pas enchantée ni fait d'un quelconque alliage la rendant incassable, non il s'agit d'une simple lame de 60 cm à double tranchant de bon acier qui sert à trancher tant les gorges que le jambon. Elle fut réalisée et donnée par le forgeron de la caravane, Dolgan.




>>> Question subsidiaire
.
    • Comment avez-vous connu le forum ? :Par Balmung.

    • Quelque chose à ajouter ? : [Code bon (Cib)]

[/justify]


Dernière édition par Malhorne le 23.04.12 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
Espionne Elfique
avatar

Féminin Nombre de messages : 177
Age : 17
Localisation : quelque part
Statut | Rang | Clan : espionne elfique / Vardens, elfes
Votre Dragon | Arme : Irysa / Epee et arc chanté
Age du personnage : 16 ans
Date d'inscription : 24/03/2012

MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   22.04.12 18:39

Bienvenu!

_________________


Spoiler:
 




Code couleur :
Irysa
Lyra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   22.04.12 20:29

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Elenoy
Reine des Elfes et Maître Dragonnière
avatar

Féminin Nombre de messages : 4550
Age : 25
Localisation : Question à laquelle je ne veux pas répondre
Statut | Rang | Clan : Maître Dragonnière | Reine des elfes | Varden
Votre Dragon | Arme : Miremel | épée elfique + lance rétractable
Age du personnage : 24 ans en apparence
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   23.04.12 9:49

Bienvenue sur le forum.
Je ne sais pas si tu comptes remplir particularités ou pas. Mais au pire, vu ce que tu as mis dans psychologie ce n'est pas trop grave (surtout vu le nombre de lignes supérieur à cinq).

Amuse-toi bien parmi nous en tout cas !

_________________


There is something I see in you. It might kill me but I want it to be true « Elenoy's Theme »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   23.04.12 17:51

Merci pour l’accueil ^^ Je vais laisser comme ça alors.
Revenir en haut Aller en bas
Elenoy
Reine des Elfes et Maître Dragonnière
avatar

Féminin Nombre de messages : 4550
Age : 25
Localisation : Question à laquelle je ne veux pas répondre
Statut | Rang | Clan : Maître Dragonnière | Reine des elfes | Varden
Votre Dragon | Arme : Miremel | épée elfique + lance rétractable
Age du personnage : 24 ans en apparence
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   23.04.12 18:32

Dans ce cas je valide ta présentation. Tu peux commencer à rp.

_________________


There is something I see in you. It might kill me but I want it to be true « Elenoy's Theme »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   23.04.12 18:35

merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Malhorne [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Malhorne [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon le Forum ! :: :: Membres :: :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: