Eragon le Forum !


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angela
Dragonnier
avatar

Féminin Nombre de messages : 1551
Age : 25
Localisation : La où on a besoin de moi
Statut | Rang | Clan : draginnière en deuil de son passé
Votre Dragon | Arme : Tornagh l magie, épée, arc et toute autre arme blanche
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   07.04.10 22:01

Voici le retour d’un ancienne ( que dis-je un dinosaure). Je ne sais pas si certains se souviennent de moi ( j’espère^^). Bref voila c’est le grand retour d’Angela , en espérant qu’il sera plus fructueux que mes piètres tentatives de retour ces dernières années. J’ai pensé recommencer une fiche, tout du moins pour la partie historique, pour raconter ce qui s’est passé durant tout ce temps. N’ayant pas trop conscience de ce qui s’est passé sur le forum, si l’histoire comporte des incohérences, n’hésitez surtout pas à me le signaler. En espérant que cela vous conviendra, et que vous acceptez mon retour parmis vous.

Identité :

  • Nom : Gil’saayan


  • Prénom : Angela


  • Age du personnage : inconnu. Angela elle-même serait bien incapable de la dire. Elle a traversé les âges et les temps, parfois consciente, parfois inconsciente, explorant par ses rêves passé présent et avenir. Qu’est ce que le temps finalement ? L’âge ne se compte que par la sagesse. Seul, il ne signifie rien. Mais en apparence, Angela aurait environ une trentaine d’années.


  • Sexe : Féminin


  • Clan que vous voudriez rejoindre (Empire, Vardens, Surda, Rebelles Obscurs): Dragonnier,elle en a toujours fait partie


  • Race : Humaine. La plus faible de toutes les races car la plus incline a subir les passions. La plus vivante aussi, la plus spontanée

Physique :

  • Cheveux : Les cheveux d’Angela sont fin et soyeux, légèrement ondulés. Bruns clair ils peuvent parfois renvoyer quelques reflet roux a la lumière éclatante du soleil. Il est rare qu’Angela les attachent et ils retombent souplement sur sa nuque, tombant parfois sur ses yeux ce qui lui vaut souvent le tic de mes remettre en place, particulièrement lorsqu’elle est gênée ou que quelque chose la tracasse.


  • Yeux / regard : Le regard . Quoi de plus important. Il en révèle tant sur son propriétaire. Une faiblesse et nos yeux peuvent nous trahir. Les yeux d’Angela sont d’un vert déroutant. Vert émeraude qui avec la lumière peut prendre des lueurs bleues turquoises. Les yeux d’Angela étaient par le passé un puits de vie et d’énergie. Toujours heureuse, elle ne semblait pas pouvoir être affectée par la douleur, elle était rayonnante quoi qu’il arrive. Toujours positive, elle parvenait toujours a tirer les aspects positifs d’une situation la plus terrible. Cette joie de vivre se ressentait sur tout son corps et trouvait la naissance dans ses petits yeux espiègles. Mais depuis son retour, les choses ont changé. En effet Angela a perdu la vue dans son periple(cf histoire). Ses yeux sont désormais fixes à tous jamais, couleur opale. La vie les a définitivement quitté.


  • Visage / expression et couleur de peau : Tout comme ses yeux , le visage d’Angela a été transformé par ses nombreuses année absences. Son sourire qui semblait immuables était auparavant constamment dessiné sur ses lèvres. Si Angela n’avait pas la beauté des elfes, il se dégageait d’elle une beauté sauvage, mue par la joie de vivre et la détermination. Quelque chose chez elle imposait le respect et la rendait avenante. Si la beauté des elfes était hypnotisant elle n’en restait pas moins froide, inaccessible et pouvait même en effrayer certain. La beauté d’Angela était plus simple. Ses traits étaient plus fin que la normale pour les humains mais c’était surtout la rondeur de ses joues, la forme de son sourire et sa constante bonne humeur qui faisait d’elle une personne simple et attirante. Mais la encore les choses on évolué. Tout d’abord Angela avait vieillit. Ses traits étaient plus tirés mais ce vieillissement n’entamait en rien sa beauté. Au contraire, elle avait gagné en noblesse et paraissait moins enfantine. Seulement voila, elle avait perdu ce qui faisait son charme d’antant. Elle s’était asséchée et la douleur qu’elle avait subit se lisait sur son visage. Cela lui donnait des airs mystérieux et charismatiques. Lorsque l’on voyait cette femme, on se demandait qu’elles épreuves elle avait vécu, pour qu’elle puise en être marqué physiquement a ce point. Elle semblait vouloir prendre ses distances, se montrait plus méfiante et son légendaire sourire avait quitté son visage. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même pourtant, elle était bien elle. Seulement elle s’était transformé, autant physiquement que mentalement et son rapport a la vie avait changé du tout au tout. Certain diraient qu’elle avait murit, d’autre qu’elle était devenue aigrie. A vous de juger.


  • Taille : Angela n’a jamais été très grande. Environ un mètre soixante-cinq. Mais loin de la gêner, cette donne lui permet plus d’agilité et se faufiler partout.
  • Corpulence : Angela a un corps athlétique. Petite et mince, elle se montre aussi rapide qu’un elfe. Ne vous laissez pas tromper par les apparences Angela les capables de soulever jusqu’à trois fois son poids et tuerait un kull d’une pichenette. Les plus grands ennemis sont souvent ceux auquel ont s’attend le moins.

Caractère :

  • Qualités :Angela traine derrière elle des années de sagesse. Elle est bien plus vielle qu’elle en a l’air, et sait apprendre de ses erreurs. Elle a le cœur noble, et choisirait d’endurer mille morts si cela lui permettait de sauver un ami. Elle n’a que faire du pouvoir, de l’argent de la gloire, elle aspire simplement à être heureuse et pouvoir protéger les gens qu’elle aime. Elle a le sens du sacrifice l’amitié est pour elle une valeur fondamentale. Elle est dotée d’une extrême bonté et gentillesse ainsi qu’une patience infinie.


  • [b]Défauts : Angela a beau être une dragonière, elle n’en reste pas moins humaine, soumise à ses faiblesses et ses passions. Elle peut parfois manquer de mesure et agir selon l’instinct au lieu de la raison ce qui l’a mise plusieurs fois en péril. Depuis son retour , elle a gagné en sagesse et ne se laisse plus guider par ce genre d’aberration humaines
  • Ce qu’il aime et ses passions : Sentir le vents effleurer sa peau. Parler aux arbres. La caresse de la lune, le murmure du vent. La chaleur de l’été, le crissement des feuilles mortes sous ses pieds. Le chant de la mer, les promesses de la nuit. L’écho de la montagne, la fraicheur de la pluie, le chuchotement des rochers, le hululement de la chouette, le hennissement du cheval. Galoper , courir, nager, voler. Méditer. Comprendre. Apprendre. Rencontrer. Rire. En un mot : vivre


  • Ce qu’il déteste et ses phobies : la souffrance, le mensonge, l’hypocrisie, la couardise.la torture, la guerre, la perte d’un être cher, une foret qui brule , un oiseau tombé du nid, le bruit de la lâle tueuse sortie de son fourreau, les cris des mourants, les incendies ravageurs, les villes à feu et à sang.


  • Tic : elle a souvent tendance à replacer sa mèche de cheveux derrière ses oreilles

Histoire : Si vous le permettez , je compte parler de se qui s’est passé depuis la disparition d’Angela. S’il y a besoin de plus de détails, dites le moi il n’y a aucun problème.


Piégée. C’était tellement stupide. Cette fois ci, Angela avait commis une erreur de taille et cela lui risquait bien d’être fatal. Elle avait sous estimé ses adversaires. Résultats : elle s’était faite prendre au piège comme un bleu. Elle enrageait. De sa faiblesse mais surtout de sa faute. Voila qu’elle commençait à prendre la grosse tête. Un homme se dirigeait vers elle et la toisa derrières les barreaux de la cellule dans laquelle elle était enfermée. Il était grand les cheveux bruns foncé ,sec et musclé. Il n’était ni beau, ni laid et les traits durs de son visage ne laissaient entrevoir aucune expression particulière. Mais le plus frappant était l’aura qui se dégageait. Si l’homme avait un jour été humain, il n’en était plus un désormais. La transformation physique était mineure mais la force qui se dégageait de lui était telle qu’Angela en avait le souffle coupé. En compagnie de Tornagh et au maximum de ses capacités, le battre aurait été une rude affaire mais elle aurait eut des chances de s’en sortir. Mais voila déjà cinq jours qu’elle était enfermée dans ce cachot, sans eau ni nourriture et surtout droguée. Chaque jour, elle sentait ses forces physiques et mentales l’abandonner un peu plus. Tornagh était trop éloigné d’elle pour qu’elle puisse l’atteindre mentalement et la privation du contact mental avec son ami l’enrageait. C’était la première fois que quelqu’un lui rendait visite. Et elle savait que c’était mauvais signe.

_Qui êtes vous ?
mumura-t-elle dans un souffle.
L’homme ne lui répondit pas et au lieu de cela il lui envoya une attaque mentale, si rapide qu’Angela n’eut pas même le temps de parer. Elle glapi et se resserra sur elle-même sous le coup de la douleur. Elle avait beau être droguée et épuisée, elle n’en restait pas moins lucide. Cet homme était doté d’une force phénoménale et pouvait l’écraser comme une brindille. Elle se concentra pour tenter le peu de forces qui lui rester, dans l’espoir de se protéger contre une autre attaque de ce type.

_Que me voulez vous ? demanda-t-elle sur un ton plus ferme. Me tuer ? Me soutirer des informations ? Me torturer jusqu’à ce que mort s’en suive ?
L’homme eut un large sourire. Violement, Angela du subir une nouvelle attaque mentale. L’homme balaya ses barrières mentales comme s’il s’était agit d’un tissu de velours. Il s’adressa à elle mentalement

_Mon nom importe peu Angela mais considère moi comme ton pire cauchemar. Quand à mes intensions, tu n’y es pas du tout. Je ne suis pas un serviteur de l’empire même si je m’y suis rallié car il comblait mes exigences. Je suis un serviteur du mal. Je me nourris de la douleur et de la souffrance d’autrui. Voila mon seul plaisir. Je suis une âme damnée. Je suis la créature la plus puissante de toute l’Algaesia. Monstre, fantôme, j’apparais et disparais a ma guise. Je suis un être de magie. Et aujourd’hui, tu est totalement à moi Angela.

Il s’arrêta .l’attaque fut quasiment immédiate, brisant en un clin d’ oeil les barrières mentales d’Angela. Le temps s’arrêta alors. Angela ferma les yeux. La douleur était partout ; Chacune de ses cellules hurlait à la mort. Elle eut l’impression de s’étouffer, de bruler, d’être écorchée vive, écartelée. Après plusieurs heures à endurer tant de souffrance, elle fini par s’évanouir.

Deux mois plus tard

La douleur. Terrible. Angela n’avait même plus la force de crier. Elle se réjouissait lorsque la douleur était telle qu’elle sombrait dans l’inconscience sans même s’en rendre compte. Mais elle revenait rapidement à elle et la douleur reprenait. Elle n’avait même plus la force de bouger mais elle devenait complètement folle. Si elle avait pu, elle se serait ouvert les veines, fracassé la tête contre les murs, elle se serait déjà tuée un demi millions de fois. Elle était noyée sous ce flux de douleur et s’étouffait. Depuis combien de temps était-elle la ? Une seconde ? une minute ?une heure ? Une semaine ? Une année ? 100 années ? Elle n’aurait su le dire. Elle se trouvait dans une autre dimension où la souffrance régnait en maître et ou le temps n’existait pas. Tout était figé et seule la violence existait. Chaque jour , son bourreau revenait et lui infligeait les mêmes souffrances . Elle ne résistait même plus, elle acceptait la douleur et perdait la tête. Elle ne savait plus qui elle était , ce qu’elle faisait la. Elle en avait oublié son passé, Tornagh même. Elle n’avait même plus conscience d’exister. Elle n’était plus que douleur et souffrance. Pourtant, incroyablement, son corps résistait et la maintenait en vie, allongeant le supplice où elle aurait volonté mis fin.

Puis d’un coup il y eut le vide. Le choc fut si brutal qu’Angela mis n certain temps a réagir. La douleur avait disparut. Elle n’était plus dans son cachot et son bourreau avait disparut. Elle n’entendait plus son rire démoniaque. Elle poussa un cri de joie lorsqu’elle aperçut Tornagh à ses coté. Si elle ne savait plus qui elle était, l’esprit de Tornagh prêt d’elle, lui était si familier qu’elle se souvint de son compagnon, bien qu’elle fusse incapable de lui donner un nom. C’était juste comme s’il faisait partie d’elle-même. A sa grande surprise le dragon se trouvait dans le même état qu’elle.

Loin très loin, dans une autre on entendit un cris monstrueux. Un homme, une bête, un monstre hurlait de rage. Il fixait d’un œil ahuri la cellule face a lui. Vide. Pour la première fois de sa vie, sa proie lui avait échappé.

Angela était incapable de décrire le lieu où elle se trouvait. Le mot qui correspondrait aurait été « vide ». Elle semblait suspendue au milieu de nulle part. Tout était uniforme, d’une couleur indéfinissable. Elle aurait pu se trouver dans une boîte d’un mètre carré tout comme dans un espace infini. Elle assit, la tête lui tournant. Est-ce une nouvelle ruse de son bourreau ? Si le temps n’avait pas d’emprise sur ce lieu, elle n’éprouvait pourtant pas la moindre douleur. Elle n’avait ni faim, ni soif, sa fatigue avait disparut. Si quelques instants auparavant, tous ses muscles l’élançaient violement, la douleur avait disparue e un clin d’œil. Elle avait l’impression de n’être plus qu’un esprit. Pourtant, elle pouvait sentir le souffle chaud et rassurant de Tornagh auprès d’elle. Une idée lui traversa l’esprit. Est-ce ça la mort ? Cette idée la fit paniquer. Elle refusait de rester enfermée ici pour l’éternité. Elle se mit a hurler, à crier, son coeur battait à tout rompre… mais elle était bel et bien coincée ici. Ce n’était certainement pas l’idée qu’elle s’était faite de la mort. Elle ne croyait en aucun dieu et avait toujours pensé que son âme retournerait à la nature, qu’elle habiterait chaque brin d’herbe de cette terre. Jamais elle n’aurait imaginé qu’elle passerait l’éternité seul dans cette quatrième dimension. Brutalement épuisée par cette découverte elle s’affala sur le sol et se mit a pleurer. C’était trop bête. Après tout ce qu’elle avait enduré. La voila cloitré ici pour l’éternité sans avoir aucune nouvelle du monde extérieur. S’en était trop pour elle. Tornagh se rapprocha d’elle pour la rassurer mais il n’en menait guère plus large qu’elle. Tous deux s’étreignirent en silence. Ils avaient tous deux oublié leur passé, mais le lien qui les liait était indéfectible et leurs âmes étaient liées au point qu’il ne formaient tous deux plus qu’une unique conscience. Le contact des écailles tièdes du dragon fini par apaiser Angela. Sa respiration se calma et instinctivement elle se mit a méditer. Tonragh l’imita.

Il restèrent immobiles tout deux, dans une méditation si profonde qu’il aurait pu s’agir d’un songe. Combien de temps dura cela ? Une minute ? Une journée ? Une année ? mille ans ? Personne n’aurait su le dire. Nos deux compagnons s’étaient transformés en belle au bois dormants Il n’avaient pourtant pas sommeil. Ils s’étaient à la fois repliés au plus profond d’eux et habitaient toute l’immensité du monde qui les entourait. Ils étaient partout. Ils étaient devenus ce monde vide, lui donnant une conscience. Ils n’éprouvaient nul besoin de communiquer, leur symbiose était telle qu’il ne formaient plus qu’un avec le lieu. Cela dura longtemps.

Puis quelque chose apparu. Le monde se déchira. Ce qui n’avait était q’un monde uniforme se mis à vibrer, tout doucement puis de plus en plus fort. Le lieu se transformait et de petites bulles se formaient à partir de néant. Des esprits ; par centaines de milliers ils apparaissaient. Le monde se tinta de couleurs étonnantes verts émeraude, violine, bleu turquoise, rouge sang, bleu océan, jaune citron. Angela et Tornagh n’avaient même pas ouvert les yeux. Ils n’avaient pas besoin de voir, ils sentaient. Ce monde était le leur. Ils étaient allés si loin dans leur méditation qu’il avaient réussi à percer le cœur de ce lieu. Ce qui leur avait été auparavant inaccessible étaient maintenant visible à leurs yeux. Les boules apparaissaient par milliers scintillant de leur couleurs si particulières qui changeaient selon une logique que seuls eux pouvaient comprendre .Ils avaient toujours été la, auprès d’eux mais ils ne pouvaient pas encore les voir. Des milliers de consciences apparaissaient d’un coup. Angela ne se demandait plus ou elle était. Elle n’en avait pas besoin . Sans pouvoir mettre des mots dessus, sa conscience imprégnait le lieu et la vérité du lieu lui apparaissait comme une évidence. Elle était la, elle vivait le moment présent sans chercher à se poser de questions superflues. Les boules les plus proches d’elles la touchaient , ayant accès à sa conscience. Tenter de comparer le mode de fonctionnement d’un esprit à celui d’un humain aurait été une veine entreprise puisqu’il n’y avait rien de comparables. Ils ne communiquaient ni par mot ni par images. Une foule se sensations inconnues l’emplissaient et aussi étrange que cela puisse paraitre elle parvenait à comprendre ce que les esprit voulaient ; Ils l’appréciaient, la considéraient comme leur pair. Ils voulaient lui présenter quelqu ‘un ; La Angela peinait a comprendre. Mais visiblement, c’était un esprit important. Elle se leva après avoir passé tant de temps immobile et suivit les esprit, guidée par leur contact. C’était si agréable. Un bonheur fou l’envahissait et elle avait envie de rire aux éclats. Tornagh lui aussi était aux ange.

Ils marchèrent un moment (ou quelques secondes, comment savoir) et arrivèrent à destination. Angela en eut le souffle coupé. De son vivant , Angela n’avait jamais vu une telle entité. La sphère ressemblaient a ses semblables et vibrait d’un éclat tel qu’Angela dut fermer les yeux. Etrangement, il prit la même couleur que es écailles de tornagh. Si sa morphologie étaient semblable à celle de ses congénères sa taille n’avait cependant rien a voir. A coté Tornagh avait l’air d’une fourmi. Il devait mesurer au moins Dix mètres de diamètre peut mètre même 15. Sa conscience était si puissante qu’elle imprégnait chaque parcelle du lieu. Angela se sentait écrasé par cette puissance et pourtant, elle se trouvait à une distance raisonnable. Brusquement, les orbes se résorbèrent sur eux et disparurent, laissant Angela seul avec l’entité mystérieuse. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque l’entité s’adressa a elle dans la langue des humain.


-bienvenue a toi Angela-elda, je t’attendais.

Angela abasourdie que l’esprit connaisse sa langue et puisse penser comme un humain répondit un brève formule de politesse , la voix a moitié étranglée.

-Qui êtes vous, si je puis me permettre de vous poser la question ? Et comment connaissez vous ma langue ? Bredouilla –t-elle. Elle ne connaissait rien aux coutumes des esprits et avait peur de frustrer l’entité.

- Détends toi Angela –edla. Il ne t’arrivera rien de mal. Qui je suis n’a pas d’importance. Et si tu es arrivée la réponse se trouve dans ton cœur. Comment je connais ta langue ? cela n’a pas d’importance non plus mais j’y répondrais en partie.Je suis l’existence, je suis la vérité, je suis le tout, je suis le rien.Je suis la connaissance, la conscience, je suis la mort , la vie. Je suis l’éternité et l’instant. Je suis la matière , je suis le vide. Je suis le maître de ces lieux. Ne te tracasse pas avec de telles questions, humaine. Concentre toi sur ce que te dit ton cœur.

-comment suis-je arrivée ici ?


-Parce que je t’y ai fait venir .

-Dans quel but ?

L’orbe ne répondit pas.

-Pourquoi moi ?
repris-t-elle

-Parce que j’en ai décidé ainsi.

-Cela ne répond pas à ma question.

-Si


Angela ne se laissa pas démonter. Elle prenait de l’assurance. L’entité ne semblait pas lui vouloir de mal. Bien qu’elle avait du mal a comprendre ses intensions , elle se pris au jeu. Elle restait cependant méfiante car il s’agissait d’un esprit et ils étaient imprévisibles. Cependant, elle n’avait guère le choix et s’il lui en prenait l’envie, l’esprit aurait o la pulvériser en une fraction de secondes.

-Où sommes nous ?

-Dans mon domaine.

-Attendez vous quelque chose de moi ?

-Rien. Mais je peux te faire un présent.


Angela se tendit. Les cadeaux des esprits n’avaient généralement rien de bon

-Quel genre de présent ?

-Vaste question . Les hommes lui ont donné de nombreux noms. La vérité, l’évidence, la connaissance. Mais aussi, la puissance, le pouvoir. Si tu acceptes mon prséent, je te laisserais en quelque sorte entrevoir une partir de moi. Je te montrerais la vérité. Les réponses à toutes les questions, formulées et informulées. La question Angela est es-tu prête a recevoir un tel présent ? Si tu es ici, cela signifie que tu as déjà fait une grande partie du chemin. Mais te montreras –tu a la hauteur ? Il s’agit ici d’une magie si pure que l’effleurer détruirait les esprits les plus puissants. Mais depuis ton arrivée ici, tu n’es plus tout à fait humaine. Tu as su ouvrir ta conscience jusqu’à des limites insoupçonnées. Tu as su comprendre notre monde, comprendre les esprits. Beaucoup te considèrent comme un des leurs.


Avisant la tension d’Angela il la rassura.

-Rassure toi tu n’es pas l’une des notre. Mais tu es allée plus loin qu’aucun être vivant ne l’a jamais fait.

-Pardonnez moi de me répéter, mais pourquoi moi ?

-Cela ne regarde que moi.

-Est-ce s’il s’agissait d’un piège ? Comprenez mes doutes.

Brusquement l’orbe devient rouge vif

-Je ne relèverais pas cet affront mes surveille tes mots, humaine. Siffla la sphère. Cela ne regarde que moi.

-Suis-je morte ? demanda-t-elle subitement

-Non.

-Retournerais-je un jour chez moi ?

-Si tel est ton souhait, oui.


L’orbe scintilla et se tinta de reflets irisés couleur opale .

-Alors humaine. Quel est ton choix ?


Angela regarda l’orbe puis Tornagh. Elle ferma les yeux et se mit à méditer, comme lors de son arrivée ici. Cela perdrait le temps qu’il faudrait, elle savait que l’orbe était disposé à l’attendre. Elle ouvrit sa conscience et Tornagh fit de même. Elle alla jusqu’au plus profond de ces propres cellules et étendit sa confiances aux confins de ce monde infini. Elle attendit. Le temps suffisant. De nouveaux, les milliers d’orbes se manifestèrent. Auprès d’elle, elle sentait la conscience pesante de l’orbe géant qui semblait approuver son comportement. Elle puisa au lpus profond de son cœur. Elle partagea la conscience des esprit sautours d’elle. Lorsqu’elle se sentit prête, elle ouvrit le yeux et cligna et découvrant les milliers de scintillements auprès d’elle. Le spectacle était magnifique et elle n’était pas prête d s’en lasser. Elle ne doutait plus de son choix désormais.

-J’accepte ta proposition annonça-t-elle a l’esprit.
L’orbe devient alors couleur d’or et un flot d’énergie se déversa sur elle. Nul doute qu’il s’agissait d’une partie ( infime) de la conscience de l’esprit-monde. Et aussi incroyable que cela puisse paraitre, il semblait (mais Angela n’en était pas sure) rire. Les orbes se mirent à tourbillonner autours delle et l’orbe géant s’emblât se disloquer. Un pan immense s’ ouvrit, et il engloutit tous les orbes dans un tourbillon de couleurs entrainant Angela et Tornagh


Angela cru qu’elle allait mourir. La puissance était telle qu’elle pensait exploser d’un instant a l’autre. Elle se concentra. Elle chercha a retrouver le même état que celui dans lequel elle était lorsque les esprits apparaissaient autours d’elle. Les choses se clarifièrent quelque peu. La conscience était pesante, étouffante mais pas mortelle. Une foule se sensations ‘abattait sur Angela. Elle voyait, elle comprenait. L’évidence s’imposait à elle. Ses interrogations disparaissaient. Une avalanche de couleurs, de paysages, se sensations, de sentiments, tous se mêlaient indéchiffrablement ; il y avait bien trop d’ informations, Angela captait ce qu’elle pouvait.

Puis brusquement tout s’éteignit. Les sensations s’envolèrent. Elle tata le sol et surprise, arracha une touffe d’herbe. Elle voulu ouvrir et les yeux… Un cri de désespoir resta coincé dans sa gorge. Ses yeux étaient déjà ouverts. Pourtant elle ne voyait rien. Absolument rien. Aveugle. Elle entendit remuer auprès d’elle. Tornagh ? appela –t-elle. La conscience de son ami confirma ses craintes : il n’y voyait pas plus qu’elle.

-Que nous est-il arrivé Tornagh ? Ou sommes nous ? un flot de questions l’envahissait et le désespoir la fit taire. Aveugle. Ses yeux n’étaient pas les seuls a être aveugles. Le désespoir avait aveuglé son esprit et elle ne remarqua pas les centaines de présences dans sa tête. Mais la première surprise passée elle se rendit compte qu’elle n’était pas.
*tu les entends ?*
*oui*
Cette présence lui était familière. Un lointain souvenir. Un monde vide , uniforme ; et ses voix, ses conscience. Ce qu’elle avait vécu , ses impression lui revenaient en mémoire mais floutés. Les présences ne s’expirmaient pas par des mots, mais par des émotions, comme elles l’avaient fait dans « l’autre » monde.
*Suis-je dédevenue une ombre ? se demanda-t-elle. Elle réfléchit. Non. Elle avait une parfaite maitrise de sa conscience de et son corps. Les esprits ne cherchaient pas à l’influencer. Ils étaient simplement là, présents, mais agissaient plutôt en spectateur curieux. Elle se concentra sur elle-même et médita un instant. Elle sentit l’immense puissance qui émanait d’elle. Jamais elle n’avait rencontré une telle puissance chez quelqu’un . Sa concentration atteignit le seuil attendu, et elle pu communiquer avec les esprit. Pas par des mots, mais elle les comprenait. Il lui expliquèrent. Quiconque voit la vérité dot payer de sa personne. Il s’agit souvent de la vie. Elle avait réussit l’épreuve et n’avait perdu que ses yeux .La vérité si forte, si puissante, si belle, qu’elle lui avait brulé la rétine. Angela se sentit apaisée. Elle n’était plus la même personne. Elle n’avait plus que quelque sensations de « la vérité » mais cela lui suffisait. Elle regorgeait d’un pouvoir infini. Sa vision du monde était neuve et elle ne considérait plus les problèmes de la même façon. Et surtout les esprits faisaient partie d’elle. Déjà, grâce a la présence de Tornagh, elle n’avait jamais été seule. Mais cette foule de conscience à l’intérieur de son être qui lui livraient leur sensation et communiquaient avec elle l’apaisaient. Elle était allée plus loin dans la sorcellerie que personne n’y était allé. Elle ne contrôlait pas les esprits, elle cohabitait avec eux. Elle ne leur arrachait pas leur puissante ils la lui donnaient. Ils étaient unis. Angela sourit. Elle avait évité la mort, s’était échappée de la capitale, et avait gagné des pouvoirs surhumains. En comparaison que pouvait bien signifier la perte de sa vue ? Guidée par les consciences à l’intérieur de son esprit, elle se mit en route. Au fond d’elle-même résonnait encore le souvenir du rire de l’orbe géant.


L’histoire commence ici.




Armes : Sa fidèle épée, ornée d’une émeraude de la mémé couleur que ses yeux qui lui a sauvé a bien des reprises. Elle est de fabrication elfique et était un cadeau de son ancien maître, durant sa formation. Elle ne sépare jamais non plus de son arc ( elfique lui aussi). En bois d’If, il a été chanté par les elfes. Elle se déplace également souvent avec une petite dague pour le corps a corps. Enfin elle utilise la magie.



Question subsidiaire :

  • Comment avez-vous découvert ce forum ? je me suis inscrite ya…. Heu… 4 ans^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonaela
Chevalier Elite
Chevalier Elite
avatar

Féminin Nombre de messages : 188
Age : 22
Localisation : Dans les nuages...
Statut | Rang | Clan : elfe/Varden
Votre Dragon | Arme : Esporian, mon dragon couleur flamme (orange!) et argent/ une épée à deux mains et une dague
Age du personnage : 102 ans mais en parait 20.
Date d'inscription : 21/04/2009

MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   08.04.10 18:23

Rebienvenue, Angela!!!

Belle présentation! Smile

_________________


Vole Esporian, oh vole mon dragon,
Bientôt nous atteindrons l'horizon!


Ecoute la nature et ferme les yeux,
Elle te calmera et te rendra heureux.


Continuons, oui continuons notre chemin
et suivons la ligne tracée par le destin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tàurnìl Saràlondë
Chef Gardes Royaux surdan
avatar

Masculin Nombre de messages : 174
Age : 27
Localisation : Un peu partout..
Statut | Rang | Clan : Elfe / Général du Surda / Surda
Votre Dragon | Arme : A la recherche d'un(e) dragon(ne) / Une épée de Dragonnier à deux mains à la lame blanche et à la garde verte. Son nom est Garjzla. Un sabre Elfique. Un arc elfique chanter par lui-même. Magie de couleur blanche.
Age du personnage : 25 ans pour les humains\100 ans pour les elfes
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   10.04.10 14:58

Re-bienvenue Angela ^^ J'avoue que ta présentation est super. Et si tu veux faire des Rp je suis libre.

_________________

Atra guliä un ilian tauthr ono un atra waìse sköliro fra rauthr
Que la chance et le bonheur t'accompagnent et puisses-tu être protégé contre la mauvaise fortune
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   10.04.10 16:18

Rebienvenue aussi =)
Revenir en haut Aller en bas
Miara
Apprenti Dragonnier
avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 22
Localisation : D'après vous? Dans votre dos bien sûr...
Statut | Rang | Clan : Vardens/ Apprentie de Balmung
Votre Dragon | Arme : Maela/ Une épée, une dague et un arc avec des flèches
Age du personnage : 116
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   10.04.10 18:45

Re-bienvenue! Une seconde aveugle! Samuel sera plus seul maintenant xD

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autremonde.forumsactifs.com/forum.htm
Elenoy
Reine des Elfes et Maître Dragonnière
avatar

Féminin Nombre de messages : 4550
Age : 25
Localisation : Question à laquelle je ne veux pas répondre
Statut | Rang | Clan : Maître Dragonnière | Reine des elfes | Varden
Votre Dragon | Arme : Miremel | épée elfique + lance rétractable
Age du personnage : 24 ans en apparence
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   10.04.10 18:57

Ma Angela !!
Bon retour parmi nous ! Je suis contente de te revoir ici ^^.
Au plaisir de te retrouver dans la partie rp Wink

_________________


There is something I see in you. It might kill me but I want it to be true « Elenoy's Theme »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela
Dragonnier
avatar

Féminin Nombre de messages : 1551
Age : 25
Localisation : La où on a besoin de moi
Statut | Rang | Clan : draginnière en deuil de son passé
Votre Dragon | Arme : Tornagh l magie, épée, arc et toute autre arme blanche
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   11.04.10 12:19

hihi. c'est avec grand plaisir pour moi aussi^^ me tarde de te retrouver ma tite choupi^^
merci aux autre, ça fait toujours plaisir d'avoir un acceuil chaleureux!
et tàurnil, merci de ton offre que j'accepte avec joie!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 
le retour d'Angela (oui ça fait prétencieux la^^)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ever, le retour 2. Ouais; Ok. Ca le fait pas.
» LUSSANDRA • “Le retour fait aimer l'adieu.”
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» Pour le retour de l'armée, Martelly donne et prend : une obsession pésidentielle
» L'Animal de retour sur le ring de RAWImpact!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon le Forum ! :: :: Membres :: :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: